Scandale miss Cameroun : « le COMICA un enfer?»

A quelques heures des élections de la plus belle femme du 237, la toile ne cesse de se bousculer sur les raisons qui ont poussé trois candidates à l'élection miss Cameroun à lever les voiles du côté de la ville de Yaoundé.

Scandale miss Cameroun : « le  COMICA un enfer?»

Si là haut ça dresse le tapis rouge pour l’événement prestigieux du soir, en bas ça se bouscule fort. Depuis près de quatre jours l’effectif des candidates à la couronne de Miss Cameroun est passé de 31 à 28. Le Comité d’organisation de Miss Cameroun (COMICA) depuis la sortie de ces dernières, continue ses activités avec une sérénité sans équivalence. Ainsi la question qui se pose est la suivante « pourquoi une sortie de la compétition a un moment aussi Crucial ? » Si les raisons demeurent toujours dans le noire, des indices nous poussent à analyser les causes de ce départ brusque. Les miss Tamazang Zita deuxième dauphine Nord Ouest, Mélissa Masso deuxième dauphine Est et Yvonne Nguiviassi première dauphine Miss Adamoua, selon de solides sources partageaient la même chambre d’hôtel afin de se préparer pour la compétition. Serait ce un problème de rouge à lèvre ou de peigne ? Un problème de COVID19? Difficile de cerner. 

Néanmoins, sur les réseaux sociaux ça bavarde dans tout les sens car sur la page de Mélissa Masso deuxième dauphine Est , elle déclare qu’elle se retire et que les raisons de son départ qu’elle a préféré taire ne dépendaient pas de ses forces. Cela voudrait t’il sous entendre que les ordres viennent du haut? Que s’est il passé ? Seul le COMICA peut répondre à ces interrogations. Yvonne Nguiviassi selon son mur Facebook , quitte l’aventure pour des raisons personnelles et encourage ses sœurs camerounaises qui continuent l’aventure. Mais le blog FAIR PLAY ENTERTAINMENT prétend avoir recueilli les propos de celle ci, accusant  une exploitation hors de gamme qui  est prouvé par le contrat  des abus physiques et psychologiques. 

L’équipe de Meamla Media Digital en quête perpétuelle de la bonne information s’étant rapprochée  de l’ex représentante de la région de l’Adamaoua,  a retenue les propos suivants : « je n’ai jamais avancé de tel propos à aucune presse… J’ai quitté la compétition pour des raisons qui me sont propres. Mon aventure avec le Comité d’organisation Miss Cameroun (COMICA) a été l’une des plus très belle.” Si les deux autres se sont exprimées, le troisième mousquetaire n’a nullement pris la parole pour en rajouter le moindre mot. Une chose est certaine c’est qu’elles ont quitté la scène de la bataille pour la couronne et peu importe les raisons, elles les garderont jusqu’à leurs derniers soupirs.

Articles récents

Articles récents

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here