Clôture du festival écrans noirs:  » un prix spécial pour le président Paul Biya »

Du 22 novembre au 27 novembre dernier s'est tenue la 25e édition de cet événement au palais des sports de Yaoundé sous le thème "<< le cinéma... Un art marchand et libérateur>>.

Clôture du festival écrans noirs:  » un prix spécial pour le président Paul Biya »

Durant cette période plusieurs personnalités et personnes conduites par la passion du 7e art se sont retrouvées dans le cadre du partage des savoirs pour l’avancée du cinéma africain mais aussi le partage des connaissances entre frères de la même têrre. Lors de la cérémonie de clôture, malgré le respect de mesures barrières en vue de lutté contre le Corona virus, c’est sous le regard de plus de mille camerounais et la présence du ministre chargé de la culture et représentant du chef de l’état BIDOUNG KWAPTT et du ministre du travail Grégoire OWONA c’est déroulé la cérémonie de remise des prix au palais polyvalent des sports de Yaoundé à partir de 20 heures.

Devant des invités de marque, le délégué général du festival BASSEK BA KOBIO n’as pas manquer d exprimer sa joie tout en relatant le déroulement du festival d’une manière générale et de son vœu de voir le 7e art africain aller encore de l’avant. Contre tout attente, le jury a remis entre les mains du représentant du président de la République du Cameroun PAUL BIYA un prix spécial lui qui a reconnu l’utilité publique de celui-ci par décret depuis avril 2016.

  • Sur les 70 films présentés, voici la liste des lauréats durant la soirée :
    • prix spécial du jury : »la nuit des rois » Philippe lacote (côte d’Ivoire)
    • Écran du court métrage fiction : »la star » de Kevin mavakala (Congo)
    • écran de l’interprétation féminine : » Glory mokake « little sam Big sam » de Bob neuve lifongo (Cameroun)
    • écran du scénario international : » bendskins » de Narcisse wandji(Cameroun).
    • écran du documentaire international : « en route pour le milliard » de Dieudo Hamadi (RDC).

-Écran du documentaire court: « xaar yalla » de Mamadou Gueye (Sénégal)

  • documentaire camerounais : » mélodie du mboa » de Yannick mindja
  • écran de la meilleure série : » Mami Wata le mystère d’iveza » de Samantha biffot (Gabon)
    • mention spéciale du jury : »power And Law »de m’bro lath
  • Mention spéciale du jury de la web série :  » amour défendu » d’oumar nsangou

…. Dans son discours de fin le ministre de la culture camerounaise ne c’est pas retrouvé retenu pour Félicité le festival écrans noirs pour ses multiples prix et aussi pour sont objectif globale celui de défendre la culture camerounaise et africaine en générale. En attendant la prochaine édition voici les règles a respecter : moteur, sa tourne… Et action!

Articles récents

Articles récents

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here