STANLEY ENOW BRIGHT HOUSE

STANLEY ENOW BRIGHT HOUSE

STANLEY ENOW,  allez savoir pourquoi cette grosse majuscule en début de phrase! La grandeur de l’ homme et la grandeur de sa carrière sont les deux entités qui lui donnent ce caractère majuscule.

Le 05 Novembre 2022, une date qui restera gravée à jamais dans les écrits des concerts grands public grâce à ce génie de la musique Urbaine Camerounaise. Partant du Master class en journée,  au grand concert le soir, le #guinnessbrighthouse aurait pu être baptisé… « STANLEY ENOW Bright house ». En début de journée,  le Master class a été très bien accueillit et applaudit par tous les participants,  c’était un échange nourrissant pour certains, et une formation de haute qualité gratuite pour d’autres.

L’un des artistes m’a confié,  je cite: « ce Master class m’a permis de marcher en idée sur la route du succès de STANLEY ENOW, quand il parle tu vois devant toi les portes de la réussite s’ouvrir car il en est lui même l’exemple palpable. » La gestion de la scène et la construction de carrière étaient en gros ce pourquoi il devait tenir ces participants,  en théorie et en atelier. La séquence d’atelier qui était en même temps la balance, s’est transformée en un mini concert, les spectateurs qui commençaient à arriver et les apprenants se sont régalés.  

 Comme ci celà ne suffisait pas!  Il  faut s’appeler Stanley Enow, pour garder une foule en haleine de minuit à 3h du matin, même le vent du musée nationale ne faisait rien sur la peau de cette dernière. Il est pratiquement 1h du matin quand le King Kong fait son entrée vêtu tout en blanc comme le fils de Dieu. Une entrée à la US avec une chorale . Toute la foule était d’accord jusqu’au moment où,  coup de tonnerre,  une jeune fille se faufile sur la scène,  se jette à ses pieds en lui tendant une bague de fiançailles…

Les cris fusaient de partout, le king Kong comme tout bon gentleman l’a tenue par la main , et lui a accordé un câlin amical de remerciements.  Le musée national est toujours chaud malgré le froid… la surprise réservée aux fans arrive avec un mix de DJ SUKAM sur la prochaine sortie de l’artiste, très bien accueillit  par un public qui en demandait encore.

Le déploiement de la team motherland Empire sur le site du musée a été juste magistral,  les gens se demandaient, toutes ces personnes travaillent avec lui? C’était du jamais vu pour un artiste camerounais.

Le spectacle en lui même,  les musiciens  ont assurés chacun à son poste. On a vécu un spectacle digne d’un artiste, de la prestation scénique,  en passant par le vocal et les musiciens.

Un samedi pas comme les autres dans la ville aux sept collines, il faut s’appeler STANLEY ENOW pour faire vivre ce genre d’événements aux camerounais. 

 Il nous a promis encore un spectacle de ouf à ses 10 ans de carriers. Bonne chance king Kong. Un seul mot go ahead.

Articles récents

Articles récents