LADY PONCE AU PAPOSY

LADY PONCE AU PAPOSY

Lady , comme son nom l’indique, nous fait penser direct à la défunte Lady Diana, mais il ne s’agit pas d’une première dame de chef d’état, mais plutôt une première dame au Cameroun quand on prononce le mot BIKUTSI.

Après le full de l’olympia de Paris le 10 septembre dernier, la lionne indomptable du Bikutsi a aussi tenu à rendre fier son pays en se produisant dans cette salle mythique qui fait trembler tous les autres artistes au Cameroun. Le palais des sports de Yaoundé a accueilli une foule en furie ce samedi 17 décembre. Dès 16h , les mélomanes de ce rythme musical étaient déjà aligné à l’entrée avec leur ticket en main , attendant impatiemment l’ouverture des portes. C’est finalement à 18h, que le coup d’envoi fut donné et les uns et les autres se précipitaient dans la salle pour occuper les premières places. Rappelons ici que les tickets étaient au prix de 5000, 10000 et 25000. Qui l’aurait cru que le camerounais debourserais au moins 5000 pour s’offrir le concert d’un artiste bikutsi connaissant ce public que nous avons.

Lady ponce l’a fait et très bien. Il est 22h quand les premières parties à l’instar de Petit Virus, Joly Garçon, les Rythmeurs ABC , Lucky Plus 2, Arthur DJ, krys M et bien d’autres ont pris d’assaut le podium .

Mais bien avant le Dj au féminin qu’on ne présente plus, DJ Starus a une fois de plus démontrer son talent sous la présentation de ce jeune MC qu’on ne presente plus ,Zabrel Le Karismatic.

Le public qui a répondu présent, était très accueillant et réceptif à chaque montée d’un artiste sur scène. Comme les douze coups de minuit, c’est exactement à cette heure que la désormais reine du bikutsi fait son entrée, non pas avec douze coup, mais avec 23 chansons à exécuter en live devant plus de 3000 personnes qui attendent depuis 18h.

Entrée spectaculaire, avec chevaux, moto, telle une reine de l’Égypte antique, avec une tenue digne de ce nom des mains du génie du design DAVID FANAGED, les gardes transportant la reine sur son trône, oui le podium du palais des sports de Yaoundé était à ce moment là son trône. Des cris , des bousculades, tout le monde voulait immortalisé cette image.

Lady ponce fait son entrée sur scène avec le titre là là là… ici toi et moi on finis… l’ambiance était électrique, du concert live comme on n’a jamais eut. Elle enchaîne les prestations live avec ses titres mythiques tels, le ventre et le bas ventre, j’ai envie de soûler en compagnie de Richard Amougou, oh balema , Ella, le duo avec Roger XMaleya qui lève toute la foule. C’était des moments magiques, jamais vécu.

Plus de 3h de live intense avec plus de 100 danseurs sur scène, il faut s’appeler Lady Ponce pour le faire. Nous avons vu une Lady ponce fière de ses origines, fière de transmettre toute son énergie à son public.

Le 17 décembre est une date qui entre dans les anales des concerts mythiques au palais des sports de Yaoundé. Lady ponce désormais la reine du bikutsi, elle l’a prouvé devant plus de 3000 personnes. Au manager Tanko Dimenko un seul mot continuez.

Articles récents

Articles récents