La promotrice du Cameroonian Dance Challenge fait un pas vers les orphelins.

La promotrice du Cameroonian Dance Challenge fait un pas vers les orphelins.

Pour le lancement de sa troisième édition, l’équipe organisatrice du Cameroonian Dance Challenge a effectuée une descente à l’orphelinat Fondation FACT ce samedi 11 juin 2022.

Amelie Laure Mekamanga, Promotrice du Cameroonian Dance Challenge & Meamla media digital

Ce samedi 11 Juin 2022, il était exactement 13h15 lorsque nous voyions arrivé un véhicule entrant dans l’enceinte de l’orphelinat. Avec à sa devanture une dame au grand cœur, AMÉLIE LAURE MEKAMANGA et l’équipe du Cameroonian Dance Challenge à l’orphelinat Fondation FACT au lieu dit «rue cornier» sis au quartier Essos-Avenue Germaine. Dans le but de venir en aide aux enfants qui n’ont plus cette chance d’avoir leurs parents à leur côté, cette dernière a pris l’initiative d’accompagner les orphelins avec cette fois ci un concept différent: la danse.

Instant de prière par le jeune de la fondation

Lorsque toute l’équipe s’est installée, nous avions eu la chance d’avoir assisté à une ouverture par la prière exécutée par l’un des orphelins de la fondation. Ensuite, nous avons eu des chants de bienvenue des enfants très heureux d’accueillir l’organisation. Un petit mot de commencement n’est pas passé inaperçu par  la promotrice du cameroonian dance challenge qui déclare que

“C’était, en projet depuis la première édition, nous avons à présent  les moyens de le faire cette année sachant que la danse fait du social, c’était si émouvant de voir les enfants joyeux lorsqu’ils dansaient sous la houlette de la danseuse, chorégraphe Ursule à cet effet, nous avons détecté un jeune pensionnaire doté des qualités de bon danseur, nous nous sommes accordés avec la responsable de la fondation pour voir comment l’accompagner…”

Amélie Laure MEKAMANGA
Moment de joie

De la joie, de la fierté qui se dessinaient sur les visages des enfants on dirait une équipe de football qui venait de gagner la coupe du monde (rire). On pouvait voir à point la danse était quelque chose de très sensationnelle ce jour là pour eux.

 C’est ainsi que nous avons eu l’occasion de participer à un cours de danse chorégraphique, donné par la danseuse professionnelle et chorégraphe URSULE CORINE OWONO qui pour elle était sa participation à cette belle initiative pour le lancement de 3e édition. Cette dernière a par ailleurs avancé ses propos 

La chorégraphe Corine Owono en plein cours

“Honnêtement, c’est pas les milieux où je me retrouve habituellement, mais je dirais humblement que j’ai fonctionné mon cœur pour prendre part à cet événement ayant des nerveux cette action a réveillé mon instinct maternel et j’ai pris du plaisir à voir les jeunes pensionnaires exécutent les pas de danse, et celà me ravit également d’accompagner la promotice qui est une Dame au grand coeur et celà s’associe à mes valeurs j’aime beaucoup les gens, la famille. J’ai par ailleurs, repéré un jeune bon danseur j’espère qu’il sera discipliné pour accepter de se faire formé, je croise les doigts pour. Je compte apporter ma modeste contribution pour cette troisième édition que je souhaite meilleure à tous les compétiteurs”

Ursule Corine Owono, danseuse professionnelle & chorégraphe

Elle ajoute en disant « Un danseur n’est pas celui qui sait forcément faire les mouvements, un danseur peut danser assis c’est comme un chorégraphe, un chorégraphe n’est pas forcément celui qui sait danser, un chorégraphe c’est celui qui donne le chemin à la chorégraphie sans forcément connaître dansé..”. 

Ramzy Stephane, artiste

Cours de danse terminé, sans plus attendre quelques minutes après, nous avions assisté à une présentation de l’artiste chanteur RAMZY STÉPHANE. Une prestation digne avec un message fort pour les orphelins en rappelant lui même qu’il avait perdu sa maman très jeune. Il va plus loin en disant

“l’une des premières raisons pour lesquelles je suis là est que la promotrice est ma manager et concernant ses enfants je suis prêt à sacrifier toute ma carrière car je suis passé par là aussi. Ayant perdu ma maman très jeune, c’est pourquoi j’ai intitulé ma première chanson «repose en paix maman»… »

Ramzy Stephane, artiste
Moment de buffet

Les Enfants ont eu droit à buffet complet d’une capacité de 65 personnes, ramené par la promotrice et son équipe. Nous ne saurons terminé sans décrire la joie unanime de la responsable de la fondation à travers quelques un de ses propos.

Mme Suzanne Liheb, Directrice de l’orphelinat Fondation FACT

Sourire illuminant son visage, Madame la directrice de l’orphelinat Fondation FACT s’exprime en disant: 

«mon sourire de cet après midi vient du fait que je vois une jeunesse camerounaise qui se démêle pour que ce Cameroun puisse marcher. Parce qu’autrefois, nous n’avions pas le privilège de voir les jeunes penser aux désœuvrés comme nous. Mais voilà une jeune dame au nom de MEAMLA qui tient une œuvre qui relève de quelque chose d’important et pour la culture particulièrement de notre pays. Alors je salues déjà, ce qu’elle fait et je dis merci pour son action. Je demande au tout puissant d’ajouter beaucoup de force, beaucoup de bonheur et beaucoup d’ouverture également pour qu’elle puisse aller en avant parce que cela ne doit pas seulement se limiter à notre niveau…»

Mme Suzanne Liheb, Directrice de l’orphelinat Fondation FACT

Rappelons que la phase en ligne de la 3è edition de Cameroonian Dance Challenge débute dans le mois de juillet. Les inscriptions ont été clôturés hier et 15 groupes ont été retenus. À la fin du challenge, nous aurons droit à 3 personnes sur le podium gagnant où la première place remportera 400.000fcfa, la deuxième place 300.000fcfa et la troisième place 200.000fcfa. Que le meilleur gagne.

Articles récents

Articles récents

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here