CONFÉRENCE DE DE PRESSE DU RÉSEAU DES JOURNALISTES CULTURELS DU CAMEROUN : DES JOURNALISTES PRÊTS POUR L’ENVOL »

Venus des quatres coins de la ville de Yaoundé, les journalistes culturels ont eut le prestige de se rassembler dans la salle de résilience artistique du musée national. Ceci pour la conférence de presse en prélude au grand prix francophilie des médias et et de la célébration des dix ans du réseau.

Une salle à la fois bien faite et bien pleine par les défenseurs de la culture camerounaise au travers de leurs plumes. Nous sommes ainsi le deuxième jour du mois de mai au musée national de la capitale politique. La conférence de presse organisée par le réseau des journalistes culturels du cameroun. Elle a été organisée non seulement pour présenter le concours du Grand Prix Francophilie des Médias troisième édition, qui sera géré sous le thème « patrimoine ».

Mais aussi, pour la célébration des dix ans d’existence de cette entité très spéciale qui au delà de réunir les professionnels, amateurs et passionnés en journalisme, se veut aussi être une vitrine pour la valorisation de la culture locale. L’échange ayant durée environ deux heures, a permis aux quatres grands calibres présents sur le panel, d’en parler de cette aubaine de vive voix à leurs confrères.

Exprès d’avoir été choisi afin de rendre un vibrant hommage à l’ancien roi des bamouns décédé, sa majesté MBOMBO NJOYA. Le thème de cette troisième édition « patrimoine » se veut assez original, aussi bien dans la qualité de la rédaction. Allant jusqu’à pratiquement trois milles mots pour les plus illuminés, que sur la qualité et la véracité de l’information qui sera produite. Le tout dans des styles assez variés selon le penchant des rédacteurs ou des médias en compétition.

Une cérémonie magnifique qui se termine avec deux grands rendez-vous : celui du 12 juin à douze heures pour le dépôt des articles et celui du onze au 17 juillet pour vivre la culture en direct.

Articles récents

91,8k Followers
Follow

Articles récents

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here