Home Blog

CONFÉRENCE DE DE PRESSE DU RÉSEAU DES JOURNALISTES CULTURELS DU CAMEROUN : DES JOURNALISTES PRÊTS POUR L’ENVOL »

Venus des quatres coins de la ville de Yaoundé, les journalistes culturels ont eut le prestige de se rassembler dans la salle de résilience artistique du musée national. Ceci pour la conférence de presse en prélude au grand prix francophilie des médias et et de la célébration des dix ans du réseau.

Une salle à la fois bien faite et bien pleine par les défenseurs de la culture camerounaise au travers de leurs plumes. Nous sommes ainsi le deuxième jour du mois de mai au musée national de la capitale politique. La conférence de presse organisée par le réseau des journalistes culturels du cameroun. Elle a été organisée non seulement pour présenter le concours du Grand Prix Francophilie des Médias troisième édition, qui sera géré sous le thème « patrimoine ».

Mais aussi, pour la célébration des dix ans d’existence de cette entité très spéciale qui au delà de réunir les professionnels, amateurs et passionnés en journalisme, se veut aussi être une vitrine pour la valorisation de la culture locale. L’échange ayant durée environ deux heures, a permis aux quatres grands calibres présents sur le panel, d’en parler de cette aubaine de vive voix à leurs confrères.

Exprès d’avoir été choisi afin de rendre un vibrant hommage à l’ancien roi des bamouns décédé, sa majesté MBOMBO NJOYA. Le thème de cette troisième édition « patrimoine » se veut assez original, aussi bien dans la qualité de la rédaction. Allant jusqu’à pratiquement trois milles mots pour les plus illuminés, que sur la qualité et la véracité de l’information qui sera produite. Le tout dans des styles assez variés selon le penchant des rédacteurs ou des médias en compétition.

Une cérémonie magnifique qui se termine avec deux grands rendez-vous : celui du 12 juin à douze heures pour le dépôt des articles et celui du onze au 17 juillet pour vivre la culture en direct.

AU PAYS DES MERVEILLES, IL Y’A LE WAX.

0

l’Institut français de Yaoundé s’est chargé d’être le lieu de rencontre pour accueillir AFRICA YACA DRUM comme étant le designer du mois le 25 avril dernier.

Il était une fois, une jeune fille qui en avait marre de voir les gens de son entourage s’habiller avec du textile étranger. Issue d’une maman couturière, cette dernière commençait a produire des accessoires avec du tissu pagne de chez nous et plutard sa propre boîte AFRO YACA DRUM.

CARINE YATOU à l’occasion du designer du mois le lundi 25 avril à partir de 17h, nous a fait voyager dans un univers féerique. Ceci à travers la présentation de sa nouvelle collection baptisé  » WAXDERLAND Le pagne au pays des merveilles » à la salle des spectacles de l’IFC. Segmenté en trois passages, et sous des variétés musicales particulières tel que bloqué de l’artiste musicien LOCKO et biens d’autres.

Avec un public Venu nombreux et qui a su envahir toutes les places. Une valorisation du textile africain via des tenues hauts standings ont su faire le charme de la soirée. La valorisation de la femme ronde a travers deux magnifiques mannequins comme pour dire que le glamour concerne aussi tous les physiques féminins.

Lydol la slameuse, artiste camerounaise et égérie de cette créatrice, n’a pas manqué de présenter la soirée en y ajoutant sa touche personnelle. Celle de ce présenter sans chaussures sur le podium, mettant en lumière son état naturel.

A la fin de notre déplacement imaginaire, notre créatrice de mode n’a pas manqué de remercier tous les divers invités et partenaires d’avoir investis de leur temps pour honorer par leur présence et leur
implications… Preuve que la mode camerounaise mérite d’être suivie de très près afin de s’imposer dans les challenges à l’échelle internationale.

PROJECTION DU LONG MÉTRAGE « L’ACCORD »: DES ACCORDS DANS TOUS LES SENS.

0

Le fameux jeudi 21 avril est arrivé pour la projection du deuxième long métrage de Frank Thierry LEA MALLE au palais des congrès de Yaoundé.

Ce terme raisonnait de partout, dans le déroulement du film où la jeune Flora titulaire d’un baccalauréat fait promettre a son petit ami de ne point lui faire de mal. Encore de l’accord entre les parents de ce petit ami qui basaient leurs unions sur d’autres dogmes que l’amour. Encore de l’accord, dans les musiques utilisés comme fond sonore des scènes des artistes lydol la Slameuse, HAPPY D’EFOULAN. Et aussi dans la présentation des diverses scènes de vie à la fois drôles et parlant, qui nous ramène dans le quotidien de nos ménages. La symbiose existait depuis longtemps chez les partenaires tels que CANAL +, O haira waled food et biens d’autres qui ont su apporter un plus a ce chef d’œuvre.

Même la pluie était étonnée de voir la salle principale du palais des congrès en parfait accord avec la projection du film camerounais  » L’ACCORD », ce jeudi soir 21 avril 2022. Tant attendu comme la qualification des lions pour le mondial de cette année. C’est avec la même impatience et excitation que le public camerounais venu par millier assister à cette avant-première du nouveau joyaux du CEO de Inception Arts et Com ,Frank Thierry LEA MALLE. Un seul mot a été retenu durant la soirée: c’est l’accord.

Nous saluons aussi des personnes tel que: Ebenezer kepombia, Vanessa ambassa, Jakim koum et toutes leurs clics qui ont joué à la perfection leurs jeu d’acteur. L’accord! C’était au niveau des tenues vestimentaires hors de gamme des divers invités avec une touche particulière du designer camerounais DAVID FANAGED qui a aussi habillé la CEO de notre Media. Des médias qui ont communiqué autour du dit événement. Des véhicules mis a disposition pour la libre circulation de ceux là qui ont pris de leurs temps pour savouré le fruit du 7e art camerounais.

Un seul désaccord. C’est celui d’un 95 min qui a été plutôt court pour les téléspectateurs qui dévoraient du regard ce film. Nous avons assisté à un cinéma camerounais qui a ramené du beau monde en salle . La question qui se pose après cette soirée réussie est à quand les prochaines projections de « L’ACCORD » ?

« L’ACCORD » QUI NOUS METTRA D’ACCORD.

0

 » L’ACCORD » film du Camerounais Frank Thierry LEA MALLE sera diffusé en Avant Première du côté du palais des congrès de Yaoundé le 21 Avril prochain.

Il n’as pas fallu seulement les divers visuels des panneaux en cité capitale et organiser cet immense tapage sur le sujet, pour comprendre que le 7e art camerounais est encore à l’honneur et le sera toujours. Sélectionné au festival du film africain luxor 2022 et ayant reçu la mention spéciale du jury. La presse camerounaise a été à l’honneur le 18 avril dernier dès 10h, via une conférence de presse organisée du côté de l’Institut français de Yaoundé . Les objectifs de cette fabuleuse rencontre étaient de mettre en lumière le secret de la réussite de ce chef d’œuvre.

L’obtention de l’esquisse d’émotion qui sera servis du côté du palais des congrès de Yaoundé, de l’accompagnement des divers partenaires et biens d’autres encore. Ils ont répondu présent , pas seulement les maîtres du quatrième pouvoir camerounais, mais aussi les talentueux acteurs qui ont parfaitement mis en évidence les émotions attendues dans ce projet. Il s’agit de : Vanessa AMBASSA, Moussa SINDJAH, Thérèse NGONO, Jakin KOUM… Pour ne citer que ceux là. Le ceo de l’entreprise Inception Arts et Com créé 2015 dans un échange qui a duré environs deux heures, n’a pas manqué de listé les diverses difficultés qui ont voulu lui faire rentré en arrière.

Devenu avec le temps le maître de la passion , il a su jouer de son caractère intrépide et combatif afin de pouvoir réalisé ce film. Au delà du tapis rouge et de la projection prévu jeudi prochain, « L’ACCORD » nous mettra d’accord dans la mesure où il traite des réalités qui sont propres a notre quotidien entre le viol, la drogue, la pauvreté etc. 95 minutes semblables à un temps réglementaire plus temps additionnel d’un match des lions indomptables du Cameroun, seront largement suffisant pour pouvoir montrer aux yeux du monde pourquoi il a fallut du temps à ce projet pour être dévoilé.

TROISIÈME ÉDITION DU GRAND PRIX FRANCOPHILIE DES MÉDIAS : PATRIMOINE BAMOUN À L’HONNEUR

0

Du deux au neuf juillet 2022 , le Réseau des Journalistes Culturels du Cameroun célébra ses dix ans dans le cadre de sa troisième édition au palais des congrès de Yaoundé.

Ils sont nombreux, ces journalistes culturels qui ont confirmé leurs présences à la traditionnelle rencontre du R2JC. Et ils sont encore plus nombreux ces maîtres de l’information, de la communication à être attendu du deux au neuf du septième mois de l’année en cours. Ceci pour la célébration des dix ans de cette association au Cameroun. Rendu à sa troisième édition, qui aura lieu au palais des congrès dans la ville aux sept collines, le réseau des journalistes culturels du Cameroun a pour objectif la célébration du mérite des médias, promouvoir l’excellence en journalisme, sensibiliser les médias contre la désinformation.

Dans la même lancée, ce n’est pas uniquement le rendez-vous de ceux là qui ont pour mission d’informer la société. Mais c’est aussi celui des entreprises de presse, les écoles des journalistes, des passionnés des médias et biens d’autres. Projet permettant aussi une meilleur valorisation de la culture camerounaise chez elle et ailleurs. Le thème dans le cadre de cette rencontre de haut standing est celui du  » PATRIMOINE » à l’occasion du Grand prix francophilie des médias. Ceci en hommage au peuple bamoun en général, et surtout à sa majesté MBOMBO NJOYA de regretté memoire.

Les journalistes et médias de toutes catégories confondues devront faire ce challenge devant un jury composé de Neuf autorités de renom. Plus qu’une simple rencontre, c’est aussi le moment d’apprendre encore plus sur ce métier noble pour le service de qualité des populations de notre triangle nationale et du monde entier.

Restez connecté !

22,880FansLike
3,316FollowersFollow
0SubscribersSubscribe